par

Bienvenue sur coronavirus statistiques,
seul site de statistiques COVID-19 allant du
département au continent

POINT DE SITUATION | FRANCE

Dimanche 27 décembre 2020

 

 

C’est quoi le Cominarty ?

Cominarty® est le nom commercial du vaccin des laboratoires Pfizer/BioNTech. Il avait reçu lundi 21 dĂ©cembre le feu vert  de l’Agence europĂ©enne du mĂ©dicament (EMA). Il est appelĂ© Cominarty en rĂ©fĂ©rence Ă  la technologie employĂ©e (ARN messager, mRNA en anglais). Cela donne donc bien CoMiNARty.

 

Comment se conserve le vaccin Cominarty ?

A très basse tempĂ©rature : -70° . La conservation du vaccin Cominarty de Pfizer-BioNTech doit se maintenir Ă  – 70 °C, depuis le lieu de fabrication jusqu’aux centres de vaccination. Un sacrĂ© challenge logistique.

 

super fridge covid 19 cominarty

 

Combien coûte le vaccin Cominarty ?

Les nĂ©gociations sont restĂ©es longtemps confidentielles et le prix n’Ă©tait pas connu. Mais par erreur (ou par chance pour la transparence des prix), la Ministre du Budget belge, Eva De Bleeker, avait publiĂ© un tweet rĂ©capitutatif dĂ©but dĂ©cembre. Le coĂ»t unitaire par dose du Pfizer / BioNTech se situe autour de 12 euros. Il s’agit du prix vendu par le laboratoire aux Ă©tats membres de l’UE. Pour la personne vaccinĂ©e, dans la plupart des pays, la vaccination sera 100% gratuite.

 

prix vaccin coronavirus tweet

 

Qui a reçu le premier vaccin en France ?

En France, c’est Mauricette, le dimanche 27 dĂ©cembre 2020. Cette femme de 78 ans est une ancienne aide mĂ©nagère, et a Ă©tĂ© vaccinĂ©e vers 11 heures au sein de l’unitĂ© de soins de longue durĂ©e de l’hĂ´pital RenĂ©-Muret de Sevran, Ă©tablissement AP-HP.

 

vaccin cominarty mauricette covid19

 

Explorateur

Choisissez votre pays

Passage en mode archive

Info ! Le site Coronavirus Statistiques passera progressivement en mode archivage dĂ©but 2022. Les mises Ă  jours seront moins frĂ©quentes. Merci pour vos visites ces derniers mois. N’hĂ©sitez pas Ă  consulter cette page sur www.gouvernement.fr. pour des infos plus complètes pour la France, sur le site de l’OMS pour l’Europe et enfin sur le site Johns Hopkins pour le monde entier