par

Bienvenue sur coronavirus statistiques,
seul site de statistiques COVID-19 allant du
département au continent

POINT DE SITUATION | FRANCE

Mercredi 16 septembre 2020

 

Près de 8 000 nouveaux cas en 24 heures, 37 décès et 2 100 classes fermées

D’après le dernier bilan communiqué par Santé Publique France (SPF), l’épidémie de COVID-19 a provoqué 7 852 nouveaux cas le mardi 15 septembre. Le total des cas positifs en France s’élève à ce jour à 395 104 depuis le début de la pandémie. Au cours de la dernière semaine, 2 713 patients ont été admis à l’hôpital (+52 par rapport à lundi), dont 479 (+31) en service de réanimation. La France déplore 37 décès supplémentaires, ce qui porte le bilan humain à 30 999 morts. 42 départements sont actuellement en zone rouge. Mais l’état d’urgence sanitaire va être levé ce mercredi pour La Guyane et Mayotte.

68 nouveaux foyers d’infection ont Ă©tĂ© identifiĂ©s dans la journĂ©e, soit un total de 866 clusters en cours d’investigation. Jean-Michel Blanquer a dĂ©clarĂ© sur LCI que 81 Ă©tablissements scolaires et 2 100 classes avaient Ă©tĂ© fermĂ©s en raison de la circulation active du virus. Il a toutefois tenu Ă  nuancer : « Ce sont des chiffres qui restent quand mĂŞme très limitĂ©s (…) Quand vous avez 0,13 %, c’est quand mĂŞme une rentrĂ©e qui est bonne », «la meilleure possible eu Ă©gard Ă  la crise sanitaire ». Le Ministre de l’Éducation nationale a Ă©galement prĂ©cisĂ© que les autoritĂ©s de santĂ© pouvaient prendre la dĂ©cision de fermer gĂ©nĂ©ralement Ă  partir de 3 cas d’infection par classe.

Dans le mĂŞme temps, la France projette de dĂ©velopper massivement des centres de dĂ©pistage gratuit et sans ordonnance, Ă  proximitĂ© des campus universitaires. Une initiative dĂ©jĂ  mise en place par l’ARS Grand Est en partenariat avec l’UniversitĂ© de Lorraine et le Rectorat de la rĂ©gion acadĂ©mique Grand Est. Ils ont ainsi pu rĂ©partir des centres de dĂ©pistages sous des chapiteaux dans les campus afin d’accueillir les Ă©tudiants et le personnel enseignants.

Ă€ noter que le virus est de plus en plus actif chez les jeunes adultes. SPF recense, pour la semaine 36, un taux d’incidence de 123 pour 100 000 habitants chez les 15-44 ans. Les autoritĂ©s ont dĂ©nombrĂ©s de rĂ©cent clusters Ă  l’Institut National des Sciences AppliquĂ©es (INSA) de Toulouse, Ă  l’UniversitĂ© de Montpellier et Ă  l’UniversitĂ© de Pau et des Pays de l’Adour.

 

FenĂŞtre sur le monde

Triste constat aux États-Unis. En effet, 78 % des enfants victimes de la COVID-19 font partie des minoritĂ©s d’après un rapport publiĂ© par les Centres de prĂ©vention et lutte contre les maladies. Sur les 121 morts de moins de 21 ans survenus entre le 12 fĂ©vrier et le 31 juillet dernier, les chercheurs ont remarquĂ© que 45 % d’entre eux Ă©taient hispaniques, 29 % afro-amĂ©ricains et 4 % amĂ©rindiens ou des autochtones d’Alaska. Chez les adultes, les statistiques sont tout aussi prĂ©occupantes. Selon plusieurs Ă©tudes, le nombre de dĂ©cès liĂ©s au coronavirus est deux fois plus Ă©levĂ© chez les personnes de couleur de moins de 65 ans que chez les personnes de blanche.

En Inde, le total des cas de coronavirus a franchi la barre de 5 millions de cas positifs. D’après les chiffres annoncĂ©s par le Ministère fĂ©dĂ©ral de la SantĂ©, le sous-continent a enregistrĂ© 90 123 nouvelles contaminations au cours de ces dernières 24 heures, portant le cumul des malades Ă  5 020 359. L’Inde a dĂ©nombrĂ© un record de 97 570 infections dans la journĂ©e du 11 septembre dernier, et un million de cas en seulement 12 jours. Elle se rapproche Ă  grand pas des États-Unis – le pays le plus touchĂ© par l’épidĂ©mie – qui compte Ă  ce jour 6 606 859 de cas.

 

La statistique sur le coronavirus à découvrir – L’organisation mondiale du tourisme lance un cri d’alerte

L’Organisation mondiale du tourisme a indiquĂ© une perte globale de 460 milliards de dollars pour le secteur au cours du premier semestre. Elle a, en effet, enregistrĂ© une chute sans prĂ©cĂ©dent de 65 % du nombre de touristes internationaux due Ă  la fermeture des frontières et aux restrictions de voyage pour endiguer la pandĂ©mie. 

L’agence des Nations-Unies a soulignĂ© que cela reprĂ©sentait « environ cinq fois la perte de recettes touristiques internationales enregistrĂ©es en 2009, dans un contexte de crise Ă©conomique et financière mondiale. » De ce fait, la rĂ©gion Asie-Pacifique enregistre une baisse de 72 % du nombre de touristes par rapport Ă  l’annĂ©e dernière. Derrière elle, l’Europe, avec un dĂ©clin de 66%, le Moyen-Orient, 57%, et l’AmĂ©rique, 55 %.

 

 

Emma Fanomezantsoa, le 16/09.

 

Liens utiles

La page de statistiques globale

Les anciennes analyses de la situation

 

 

Explorateur

Choisissez votre pays