Coronavirus nombre de cas en Allemagne | Mise à jour quotidienne

 

coronavirus nombre de cas en allemagne header

Cette page sur les statistiques coronavirus Allemagne est actualis√©e tous les jours. N’h√©sitez pas √† la bookmarker et √† la diffuser sur Twitter. Uniquement des donn√©es officielles. A vous, de vous faire votre propre id√©e.¬†

 

 

Coronavirus statistiques nombre de cas en Allemagne РEvolution du nombre de contaminations jour par jour 

 

Cette infographie graphique a √©t√© r√©alis√©e √† partir des sources officielles de la Robert Koch Institute . Elle permet, sur ce graphique, de suivre l’√©volution du nombre de cas de personnes touch√©es par le virus en Allemagne jour par jour.

 

LE TABLEAU SYNOPTIQUE COMPLET CAS, D√ČC√ąS, GU√ČRISONS ET TENDANCES EN ALLEMAGNE

 

DateTotal cas cumulés
(en % variation J-1)
Total décés cumulés
(en % variation J-1)
Nbre décès du jourGuérisons cumulées
03/06182 370 (+00%)8 551 (+00%)29 (+164%)167 300
02/06182 028 (+00%)8 522 (+00%)11 (-)166 400
01/06181 815 (+00%)8 511 (+00%)11 (-)165 900
31/05181 482 (+00%)8 500 (+00%)11 (-72%)165 200
30/05181 196 (+00%)8 489 (+00%)39 (-)164 900
29/05180 458 (+00%)8 450 (+00%)39 (-37%)164 100
28/05179 717 (+00%)8 411 (+01%)62 (+32%)163 200
27/05179 364 (+00%)8 349 (+01%)47 (+4%)162 800
26/05179 002 (+00%)8 302 (+01%)45 (+350%)162 000
25/05178 570 (+00%)8 257 (+00%)10 (-68%)161 200
24/05178 281 (+00%)8 247 (+00%)31 (-26%)160 300
23/05177 850 (+00%)8 216 (+01%)42 (+56%)159 900
22/05177 212 (+00%)8 174 (+00%)27 (-53%)159 000
21/05176 752 (+00%)8 147 (+01%)57 (-31%)158 000
20/05176 007 (+00%)8 090 (+01%)83 (+15%)156 900
19/05175 210 (+00%)8 007 (+01%)72 (+243%)155 700
18/05174 697 (+00%)7 935 (+00%)21 (-36%)154 600
17/05174 355 (+00%)7 914 (+00%)33 (-42%)153 400
16/05173 772 (+00%)7 881 (+01%)57 (-44%)152 600
15/05173 152 (+01%)7 824 (+01%)101 (+13%)151 700
14/05172 239 (+01%)7 723 (+01%)89 (-12%)150 300
13/05171 306 (+00%)7 634 (+01%)101 (-13%)148 700
12/05170 508 (+01%)7 533 (+02%)116 (+427%)147 200
11/05169 575 (+00%)7 417 (+00%)22 (-15%)145 600
10/05169 218 (+00%)7 395 (+00%)26 (-75%)144 400
09/05168 551 (+01%)7 369 (+01%)103 (-30%)143 300
08/05167 300 (+01%)7 266 (+02%)147 (+20%)141 700
07/05166 091 (+01%)7 119 (+02%)123 (-25%)139 900
06/05164 807 (+01%)6 996 (+02%)165 (+19%)137 400
05/05163 860 (+00%)6 831 (+02%)139 (+223%)135 100
04/05163 175 (+00%)6 692 (+01%)43 (-42%)132 700
03/05162 496 (+00%)6 649 (+01%)74 (-21%)130 600
02/05161 703 (+01%)6 575 (+01%)94 (-51%)129 000
01/05160 758 (+01%)6 481 (+03%)193 (+12%)126 900
30/04159 119 (+01%)6 288 (+03%)173 (-14%)123 500
29/04157 641 (+01%)6 115 (+03%)202 (+24%)120 400
28/04156 337 (+01%)5 913 (+03%)163 (+48%)117 400
27/04155 193 (+01%)5 750 (+02%)110 (-21%)114 500
26/04154 175 (+01%)5 640 (+03%)140 (-22%)112 000
25/04152 438 (+01%)5 500 (+03%)179 (-21%)109 800
24/04150 383 (+02%)5 321 (+04%)227 (+6%)106 800
23/04148 046 (+02%)5 094 (+04%)215 (-23%)103 300
22/04145 694 (+02%)4 879 (+06%)281 (+45%)99 400
21/04143 457 (+01%)4 598 (+04%)194 (+76%)95 200
20/04141 672 (+01%)4 404 (+03%)110 (-40%)91 500
19/04139 897 (+02%)4 294 (+04%)184 (-24%)88 800
18/04137 439 (+03%)4 110 (+06%)242 (-19%)85 400
17/04133 830 (+03%)3 868 (+08%)299 (-5%)81 800
16/04130 450 (+02%)3 569 (+10%)315 (+11%)77 000
15/04127 584 (+02%)3 254 (+10%)285 (+68%)72 600
14/04125 098 (+02%)2 969 (+06%)170 (+35%)68 200
13/04123 016 (+02%)2 799 (+05%)126 (-2%)64 300
12/04120 479 (+02%)2 673 (+05%)129 (-25%)60 200
11/04117 658 (+04%)2 544 (+07%)171 (-36%)57 400
10/04113 525 (+05%)2 373 (+13%)266 (+8%)53 913
09/04108 202 (+05%)2 107 (+13%)246 (-3%)49 926
08/04103 228 (+04%)1 861 (+16%)254 (+47%)33 300
07/0499 225 (+04%)1 607 (+12%)173 (+88%)33 300
06/0495 391 (+04%)1 434 (+07%)92 (-50%)28 700
05/0491 714 (+07%)1 342 (+16%)184 (+30%)28 700
04/0485 778 (+08%)1 158 (+14%)141 (-3%)24 575
03/0479 696 (+08%)1 017 (+17%)145 (+4%)23 800
02/0473 522 (+09%)872 (+19%)140 (-6%)21 400
01/0467 366 (+09%)732 (+26%)149 (+16%)18 700
31/0361 913 (+08%)583 (+28%)128 (+94%)16 100
30/0357 298 (+09%)455 (+17%)66 (+3%)11 500
29/0352 547 (+08%)389 (+20%)64 (-11%)5 900
28/0348 582 (+15%)325 (+28%)72 (+31%)5 900
27/0342 288 (+16%)253 (+28%)55 (+12%)5 900
26/0336 508 (+16%)198 (+33%)49 (+40%)5 600
25/0331 554 (+15%)149 (+31%)35 (+25%)
24/0327 436 (+21%)114 (+33%)28 (-10%)
23/0322 672 (+22%)86 (+56%)31 (+288%)
22/0318 610 (+12%)55 (+17%)8 (-50%)
21/0316 662 (+19%)47 (+52%)16 (+45%)
20/0313 957 (+27%)31 (+55%)11 (+38%)
19/0310 999 (+34%)20 (+67%)8
18/038 198 (+15%)12 (+00%)0
17/037 156 (+19%)12 (+00%)0
16/036 012 (+24%)12 (+00%)0 (-100%)
15/034 838 (+27%)12 (+50%)4
14/033 795 (+24%)8 (+00%)0
13/033 062 (+29%)8
12/032 369 (+51%)
11/031 567 (+21%)
10/031 296 (+17%)
09/031 112 (+31%)
08/03847 (+24%)
07/03684 (+28%)
06/03534 (+53%)
05/03349 (+45%)
04/03240 (+28%)
03/03188 (+25%)
02/03151 (+29%)
01/03117 (+77%)
29/0266 (+25%)
28/0253 (+104%)
27/0226 (+24%)
26/0221 (+17%)
25/0218 (+13%)
24/0216

Robert Koch Institute

 

En rouge si la hausse est sup√©rieure √† 10% d’un jour √† l’autre – En vert si la baisse est inf√©rieure √† -10% d’un jour √† l’autre. Plus que la valeur en absolue qui peut pr√©senter de fortes variations d’un jour sur l’autre, cette pr√©sentation permet de voir si le tableau √† tendance √† ¬ę¬†verdir¬†¬Ľ – le nombre de d√©c√®s d√©cro√ģt significativement – ou au contraire rougit – la situation s’aggravant.

 

LE TABLEAU INTERACTIF ESRI DEUTSCHLAND – CAS, D√ČC√ąS, GU√ČRISONS POUR LES DIFF√ČRENTS L√ĄNDER

 

 

 

L’ANALYSE DE LA SITUATION EN ALLEMAGNE

Mercredi 3 juin : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 182 028 cas au total pour 8 522 décès (+ 11 en 24h). A Berlin, 6 767 cas déclarés ont été identifiés pour 197 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise, notamment en raison de la crainte des ph√©nom√®nes de ¬ę¬†superpropagateurs¬†¬Ľ. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. La semaine pass√©e, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. D√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer il y a une dizaine de jours.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays avec notamment la r√©ouverture des bars et restaurants. A l’occasion de son week-end de r√©ouverture, le grand parc d’attractions Europa-Park a accueilli 10 000 visiteurs. Le football est bel et bien de retour avec la 29e journ√©e de Bundesliga qui s’est d√©roul√©e sans probl√®me le week-end dernier. Tout semble se passer conform√©ment au plan mis en place et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La frontière avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, la réouverture complète et sans restriction de la frontière a été annoncée officiellement pour le 15 juin. Les mises en garde sur les voyages touristiques en Europe vont être levées au même moment.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

 

Mardi 2 juin : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 181 815 cas au total pour 8 511 décès (+ 11 en 24h). A Berlin, 6 767 cas déclarés ont été identifiés pour 197 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise, notamment en raison de la crainte des ph√©nom√®nes de ¬ę¬†superpropagateurs¬†¬Ľ. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. La semaine pass√©e, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. D√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer il y a une dizaine de jours.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays avec notamment la r√©ouverture des bars et restaurants. A l’occasion de son week-end de r√©ouverture, le grand parc d’attractions Europa-Park a accueilli 10 000 visiteurs. Le football est bel et bien de retour avec la 29e journ√©e de Bundesliga qui s’est d√©roul√©e sans probl√®me ce week-end. Tout semble se passer conform√©ment au plan mis en place et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La frontière avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, la réouverture complète et sans restriction de la frontière a été annoncée officiellement pour le 15 juin.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

Lundi 1er juin : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 181 482 cas au total pour 8 500 décès (+ 11 en 24h). A Berlin, 6 767 cas déclarés ont été identifiés pour 197 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise, notamment en raison de la crainte des ph√©nom√®nes de ¬ę¬†superpropagateurs¬†¬Ľ. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi dernier, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays avec notamment la r√©ouverture des bars et restaurants. A l’occasion de son week-end de r√©ouverture, le grand parc d’attractions Europa-Park a accueilli 10 000 visiteurs. Le football est bel et bien de retour avec la 29e journ√©e de Bundesliga qui s’est d√©roul√©e sans probl√®me ce week-end. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La frontière avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, la réouverture complète et sans restriction de la frontière a été annoncée officiellement pour le 15 juin.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

Dimanche 31 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 181 196 cas au total pour 8 489 décès (+ 39 en 24h). A Berlin, 6 767 cas déclarés ont été identifiés pour 197 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise, notamment en raison de la crainte des ph√©nom√®nes de ¬ę¬†superpropagateurs¬†¬Ľ. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi dernier, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays avec notamment la r√©ouverture des bars et restaurants. A l’occasion de son week-end de r√©ouverture, le grand parc d’attractions Europa-Park a accueilli 10 000 visiteurs. Le football est bel et bien de retour avec la 29e journ√©e de Bundesliga qui s’est poursuivie hier. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis une dizaine de jours m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

Samedi 30 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 180 458 cas au total pour 8 450 décès (+ 39 en 24h). A Berlin, 6 767 cas déclarés ont été identifiés pour 197 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi dernier, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays avec notamment la r√©ouverture des bars et restaurants. Le football poursuit le d√©but de la 29e journ√©e de Bundesliga qui a d√©but√© hier soir. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis une dizaine de jours m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

 

Vendredi 29 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Des couacs sont apparus apr√®s la lev√©e de nombreuses mesures le 8 mai, mais la situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 179 717 cas au total pour 8 411 décès (+ 62 en 24h). A Berlin, 6 738 cas déclarés ont été identifiés pour 196 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

La vigilance reste n√©anmoins de mise. Des micro-clusters ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi dernier, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit le d√©but de la 28e journ√©e de Bundesliga qui a d√©but√© hier. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis une dizaine de jours m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

 

Jeudi 28 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Au total, le Robert Koch Institute identifie 179 364 cas au total pour 8 349 décès (+ 47 en 24h). A Berlin, 6 642 cas déclarés ont été identifiés pour 191 décès. Les signaux sont au vert dans la capitale avec un taux de reproduction du virus qui est repassé sous le seuil critique de 1.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit le d√©but de la 28e journ√©e de Bundesliga qui a d√©but√© hier. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis une dizaine de jours m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Des analyses, notamment g√©ographiques, permettent de tirer des premiers enseignements sur les diff√©rences observ√©es entre l’Allemagne et la France √† propos de la propagation du virus.

 

 

Mercredi 27 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit le d√©but de la 28e journ√©e de Bundesliga qui a d√©but√© hier. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis une dizaine de jours m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 179 002 cas au total pour 8 302 décès (+ 45 en 24h). A Berlin, 6 642 cas déclarés ont été identifiés pour 191 décès.

 

Mardi 26 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit sa reprise la 27e journ√©e de Bundesliga qui s’est d√©roul√©e sans souci au cours du week-end. Tout semble bien se d√©rouler et les autorit√©s ont ainsi d√©cid√© d’assouplir les mesures de distanciation sociale √† partir du 29 juin, soit une semaine avant la date initialement pr√©vue.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France (et 30 autres pays europ√©ens), le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 178 570 cas au total pour 8 257 décès (+ 10 en 24h). A Berlin, 6 642 cas déclarés ont été identifiés pour 191 décès.

 

Lundi 25 mai : Les yeux de l’Europe sont toujours tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir.

Le week-end dernier, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit sa reprise la 27e journ√©e de Bundesliga qui s’est d√©roul√©e sans souci au cours du week-end. Toutefois, la vigilance reste plus que jamais de mise, en atteste les trois cas identifi√©s au sein de l’√©quipe de Kaiserslautern, pensionnaire de 3e division, qui ont conduit √† la suspension imm√©diate des entra√ģnements collectifs en milieu de semaine pass√©e.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 178 281 cas au total pour 8 247 décès (+ 31 en 24h). A Berlin, 6 642 cas déclarés ont été identifiés pour 191 décès.

 

Dimanche 24 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir.

Ce week-end, les m√©dias allemands ont r√©v√©l√© que, d√©but mai, une quarantaine de personnes avaient √©t√© contamin√©es lors d’une messe √† Francfort. Samedi, les autorit√©s de Basse-Saxe ont √©galement affirm√© qu’elles avaient rep√©r√© un nouveau foyer, avec 7 personnes contamin√©es dans un restaurant de la ville de Leer.

Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit sa reprise avec de nombreuses rencontres qui se sont disput√©es √† huis-clos samedi. La vigilance reste plus que jamais de mise, en atteste les trois cas identifi√©s au sein de l’√©quipe de Kaiserslautern, pensionnaire de 3e division, qui ont conduit √† la suspension imm√©diate des entra√ģnements collectifs en milieu de semaine.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 177 850 cas au total pour 8 216 décès (+ 42 en 24h). A Berlin, 6 614 cas déclarés ont été identifiés pour 190 décès.

 

Samedi 23 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Le football poursuit sa reprise avec le derby de Berlin entre le Hertha et l’Union qui s’est d√©roul√© vendredi soir √† huis-clos. La vigilance reste plus que jamais de mise, en atteste les trois cas identifi√©s au sein de l’√©quipe de Kaiserslautern, pensionnaire de 3e division, qui ont conduit √† la suspension imm√©diate des entra√ģnements collectifs en milieu de semaine.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 177 212 cas au total pour 8 174 décès (+ 27 en 24h). A Berlin, 6 585 cas déclarés ont été identifiés pour 190 décès.

 

Vendredi 22 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu. Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Un grand m√©nage est m√™me √©voqu√© au cours des mois √† venir. Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas (moins de 1 000 / jour au niveau national).

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Samedi dernier, les √©quipes professionnelles de football ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains, dans un contexte pour le moins particulier, toutefois. Et la vigilance reste plus que jamais de mise, en atteste les trois cas identifi√©s au sein de l’√©quipe de Kaiserslautern, pensionnaire de 3e division, qui ont conduit √† la suspension imm√©diate des entra√ģnements collectifs.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 176 752 cas au total pour 8 147 décès (+ 57 en 24h). A Berlin, 6 585 cas déclarés ont été identifiés pour 190 décès.

 

Jeudi 21 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu… Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es, mais la vigilance est de mise.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre. Samedi dernier, les √©quipes professionnelles de football ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains, dans un contexte pour le moins particulier, toutefois. Et la vigilance reste plus que jamais de mise, en atteste les trois cas identifi√©s au sein de l’√©quipe de Kaiserslautern, pensionnaire de 3e division, qui ont conduit √† la suspension imm√©diate des entra√ģnements collectifs.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 176 007 cas au total pour 8 090 décès (+ 83 en 24h). A Berlin, 6 555 cas déclarés ont été identifiés pour 186 décès.

 

Mercredi 20 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu… Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Berlin se penche sur des solutions afin de r√©guler plus strictement le secteur. Aux alentours du 10 mai, le Robert Koch Institute avait indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es, mais la vigilance est de mise.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement. La situation semble aujourd’hui stabilis√©e avec une augmentation r√©guli√®re et l√©g√®re des nouveaux cas.

Les activit√©s reprennent aux quatre coins du pays. Samedi, les √©quipes professionnelles de football ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains, dans un contexte pour le moins particulier, toutefois. Dans plusieurs r√©gions, les bars, restaurants, salles de sport et autres lieux de convivialit√© rouvrent, selon des pr√©cautions qui varient d’un endroit √† l’autre.

La fronti√®re avec le Luxembourg vient de rouvrir. Concernant la France, le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier m√™me si les d√©placements de loisir ou de consommation demeurent proscrits.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 175 210 cas au total pour 8 007 décès (+ 72 en 24h). A Berlin, 6 507 cas déclarés ont été identifiés pour 186 décès.

 

Mardi 19 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne s’est pas d√©roul√© exactement comme pr√©vu… Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Le Robert Koch Institute a indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es, mais la vigilance est de mise.

Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† des mesures cibl√©es aux endroits o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue. Elle permet de poursuivre le processus de d√©confinement sans que la tendance de nouveaux cas n’explose de nouveau.

Par ailleurs, deux joueurs du club de football de Dresde ont √©t√© test√©s positifs il y a dix jours. Cela n’a toutefois pas remis en cause la reprise du football. Samedi, les √©quipes professionnelles ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains dans un contexte pour le moins particulier.

Le pays envisage de rouvrir ses fronti√®res rapidement. Le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin. Un assouplissement des contr√īles est effectif depuis le week-end dernier et permet la circulation entre la France et l’outre-Rhin.

Enfin, les manifestations √† l’encontre des mesures de confinement se multiplient, caract√©ris√©es par des relents de complotisme, se multiplient aux quatre coins du pays.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 174 697 cas au total pour 7 935 décès (+ 21 en 24h). A Berlin, 6 458 cas déclarés ont été identifiés pour 180 décès.

 

Lundi 18 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne se passe pas vraiment comme pr√©vu… Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Lundi, un nouveau foyer qui concerne 92 personnes dans une usine de d√©coupe de viande √† Dissen en Basse-Saxe. Le Robert Koch Institute a indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es, mais la vigilance est de mise.

Quatre cantons (Bavi√®re, Rh√©nanie-du-Nord-Westphalie, Thuringe et Schleswig-Holstein) se trouvent actuellement au-dessus du nombre de cas autoris√©s dans le cadre du processus de d√©confinement (50 / 100 000) et cinq autres se rapprochent de la zone critique. Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† la fermeture des √©tablissements o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue.

Par ailleurs, deux joueurs du club de football de Dresde ont √©t√© test√©s positifs la semaine derni√®re. Cela n’a toutefois pas remis en cause la reprise du football. Samedi, les √©quipes professionnelles ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains dans un contexte pour le moins particulier.

Le pays envisage de rouvrir ses fronti√®res rapidement. Le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin tout en pr√©cisant qu’un assouplissement des contr√īles en vigueur serait effectif d√®s le 16 mai.

Enfin, les manifestations √† l’encontre des mesures de confinement se multiplient, caract√©ris√©es par des relents de complotisme, se multiplient aux quatre coins du pays.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 174 355 cas au total pour 7 914 décès (+ 33 en 24h). A Berlin, 6 447 cas déclarés ont été identifiés pour 182 décès.

 

Dimanche 17 mai : Les yeux de l’Europe sont tourn√©s vers l’Allemagne. Adoub√© comme le bon √©l√®ve dans la gestion de la crise sanitaire, le pays a profit√© d’une stabilisation de la situation pour acc√©l√©rer le processus de d√©confinement, notamment sous la pression des l√§nder. Pour autant, tout ne se passe pas vraiment comme pr√©vu… Alors que la grande majorit√© des restrictions ont commenc√© √† √™tre lev√©es d√®s le 8 mai, les premiers couacs sont apparus dans la foul√©e.

Des micro-clusters inqui√©tants ont en effet identifi√©s. L’industrie de la viande est particuli√®rement touch√©e, et des foyers ne cessent d’appara√ģtre dans les abattoirs et usines du pays. Le Robert Koch Institute a indiqu√© que le taux d’infection √©tait brutalement remont√© pour atteindre le seuil critique de 1,1. Il n’est pour l’heure pas question de parler de deuxi√®me vague car les donn√©es sont r√©centes et limit√©es, mais la vigilance est de mise.

Quatre cantons (Bavi√®re, Rh√©nanie-du-Nord-Westphalie, Thuringe et Schleswig-Holstein) se trouvent actuellement au-dessus du nombre de cas autoris√©s dans le cadre du processus de d√©confinement (50 / 100 000) et cinq autres se rapprochent de la zone critique. Pour l’heure, des d√©pistages massifs associ√©s √† la fermeture des √©tablissements o√Ļ sont apparus les foyers est la solution retenue.

Par ailleurs, deux joueurs du club de football de Dresde ont √©t√© test√©s positifs la semaine derni√®re. Cela n’a toutefois pas remis en cause la reprise du football. Samedi, les √©quipes professionnelles ont ainsi retrouv√© le chemin des terrains dans un contexte pour le moins particulier.

Le pays envisage de rouvrir ses fronti√®res rapidement. Le ministre de l’Int√©rieur, Horst Seehofer, a pr√©cis√© l’objectif de mi-juin tout en pr√©cisant qu’un assouplissement des contr√īles en vigueur serait effectif d√®s le 16 mai.

Enfin, les manifestations √† l’encontre des mesures de confinement se multiplient, caract√©ris√©es par des relents de complotisme, se multiplient aux quatre coins du pays.

Au total, le Robert Koch Institute identifie 173 772 cas au total pour 7 881 décès (+ 57 en 24h). A Berlin, 6 447 cas déclarés ont été identifiés pour 182 décès.

[ Lire les anciens billets ]

 

Plus de statistiques, plus de graphiques pour mieux comprendre, et vous faire votre propre analyse de la situation

Consultez également notre page complète sur les statistiques coronavirus actualisée 4 à 5 fois par jour  avec :

Les statistiques Coronavirus France (mise à jour quotidienne) , plus des des infos COVID-19 / SARS-CoV-2, 2019-nCoV

Les statistiques Coronavirus en France par région et par jour (mise à jour quotidienne)

Les statistiques Coronavirus Paris (mise à jour quotidienne)

Les statistiques Coronavirus Belgique (mise à jour quotidienne)

Les statistiques Coronavirus Suisse (mise à jour quotidienne)

Les statistiques Coronavirus Corée du Sud (mise à jour quotidienne)

La vue mondiale le l’Universit√© John Hopkins, widget interactif

L’impact de l’√Ęge sur les taux de contamination et de d√©c√®s coronavirus

 

If you speak english, you can also find our article here >>> CORONAVIRUS STATISTICS | LIVE UPDATE

 

LIENS UTILES

Page d’information officielle de l’OMS

Site officiel du gouvernent Coronavirus

Le suivi ¬ę¬†live¬†¬Ľ de 20minutes.fr ‚Äď l‚Äôun des plus complets

La version Ouest France du ¬ę¬†live¬†¬Ľ ‚Äď complet √©galement

La version anglaise de notre suivi statistique Coronavirus

 

 

CONSULTEZ D‚ÄôAUTRES ZONES G√ČOGRAPHIQUES